lundi 3 septembre 2012

"Lorsque tu veux savoir si tu es dans un endroit riche ou pauvre, tu regardes les poubelles. Si tu ne vois ni ordures ni poubelles, c’est très riche. Si tu vois des poubelles et pas d’ordures, c‘est riche. Si tu vois des ordures à côté des poubelles, c’est ni riche ni pauvre: c’est touristique. S tu vois les ordures sans les poubelles, c’est pauvre. Et si les gens habitent dans les ordures, c’est très pauvre. Ici, c’est riche.
- Ben oui, c’est la Suisse!
- Arrête l’auto. Tu sens? Ça sent le bonheur, c’est la Grèce. Les gens sont immobiles, ils prennent le temps de nous regarder passer, ils respirent. Tu vois Momo, moi, toute ma vie, j’aurais beaucoup travaillé, mais j’aurais travaillé lentement, en prenant bien mon temps, je ne voulais pas faire du chiffre, ou voir défiler les clients, non. La lenteur, c’est ça le secret du bonheur (…)"

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, c'est une nouvelle écrite par Eric-Emmanuel Schmitt, qui a été publiée publiée en 2001. Traduit en 30 langues, le roman fut adapté au cinéma en 2003.
À LIRE ABSOLUMENT.