jeudi 28 juin 2007

Un cadeau parfait.

http://www.chezmaya.com/puces/gk11.gif (2005 octets)http://www.chezmaya.com/puces/gk15.gif (1210 octets)http://www.chezmaya.com/puces/gk13.gif (1602 octets)


J'ai parcouru plusieurs kilomètres pour trouver le cadeau parfait pour mon enfant.
Après deux longues journées à me creuser la tête, lasse et fatiguée,
j'ai pensé lui demander ce qu'il aimerait.
Voici la liste des cadeaux qu'il m'a suggérés:

J'aimerais être Félix, notre petit chat... pour être moi aussi pris dans vos bras
chaque fois que vous revenez à la maison...

J'aimerais être un baladeur, pour me sentir parfois écouté par vous deux,
sans aucune distraction,
n'ayant que mes paroles au bout de vos oreilles,
fredonnant l'écho de ma solitude...

J'aimerais être un journal pour que vous preniez un peu de temps
chaque jour pour me demander de mes nouvelles...

J'aimerais être un téléviseur pour ne jamais m'endormir le soir,
sans avoir été au moins regardé une fois avec intérêt....

J'aimerais être une équipe de hockey, pour toi papa,
afin de te voir t'exciter de joie après chacune de mes victoires,
et un roman pour toi maman, afin que tu puisses lire mes émotions....

A bien y penser, je n'aimerais être qu'une chose,
un cadeau inestimable pour vous deux.
Ne m'achetez rien, permettez-moi seulement de sentir
que je suis votre enfant.

gk14.gif (1163 octets)

vendredi 22 juin 2007

La trappe.

Une souris observait à travers la fente d'un mur le fermier et sa femme ouvrir un colis. Quelle est donc la nourriture que ce colis cache? se demanda la souris. Quel ne fut pas un choc que de découvrir qu'il s'agissait d'une trappe à souris!

Elle se hâta donc à la grange pour proclamer le sévère avertissement: Il y a une trappe à souris dans la maison! Il y a une trappe à souris dans la maison!

Le poulet caqueta, se gratta le dos et levant le cou il répondit: "Monsieur Souris, je comprends que cela est un problème pour vous mais cela n'a aucune conséquence pour moi. Cela ne me dérange pas."

La Souris se tourna donc vers le cochon et lui dit: Il y a une trappe à souris dans la maison! Il y a une trappe à souris dans la maison!

Le cochon se montra sympathique mais répondit: "Je suis très peiné Monsieur Souris mais je ne peux rien faire si ce n'est de prier mais soyez assuré de mes prières."

La Souris se tourna alors vers la vache et lui lança son cri d'alarme: Il y a une trappe à souris dans la maison! Il y a une trappe à souris dans la maison!

Et la vache de répondre: "Eh bien Monsieur Souris, je suis peiné pour vous mais cela ne me fait pas un pli sur le ventre!"

C'est ainsi que Monsieur Souris s'en retourna à la maison, la tête basse et découragé d'avoir à affronter seul la trappe à souris du fermier. Dans la nuit qui suivit, un bruit étrange fut entendu dans la maison, un bruit qui ressemblait à celui d'une trappe à souris qui avait saisi sa proie. La femme du fermier se précipita pour voir ce qui avait été attrapé mais dans la noirceur, elle ne vit pas que la queue d'un serpent vénéneux avait été happée par la trappe à souris. Affolé, le serpent mordit la femme du fermier qui s'empressa de la conduire à l'hôpital, mais hélas, elle revint à la maison avec une forte fièvre. Et tout le monde sait bien qu'il faut soigner une forte fièvre avec une soupe au poulet et le fermier sortit donc sa machette pour apporter le principal ingrédient pour la soupe.

Mais la maladie de la femme du fermier empirait à ce point que tous les amis et les voisins vinrent la veiller 24 heures sur 24 à son chevet. Pour les nourrir, le fermier dut faire boucherie avec le cochon. Mais la femme du fermier ne prit pas de mieux et elle finit par mourir. C'est ainsi que beaucoup de gens vinrent à ses funérailles et le fermier dut abattre la vache pour servir assez de viande à tout ce monde. Monsieur Souris surveillait tout ce va-et-vient de par la fente du mur en ressentant une grande tristesse.

MORALE :
Ainsi donc, la prochaine fois que vous entendrez dire qu'une de vos connaissances est aux prises avec un problème qui ne vous concerne pas, souvenez-vous que lorsqu'un des nôtres est menacé, nous sommes tous en danger. Nous sommes tous impliqués dans ce voyage qu'on appelle la vie. Ayons l'oeil ouvert sur nos proches et faisons un effort pour s'encourager mutuellement.

http://www.chezmaya.com/textes/trappe..htm

mardi 19 juin 2007

L'été approche!

Juste un petit bonjour pour te souhaiter
de passer un bel été!

mapwag1b.gif (3766 octets) Du soleil dans ta vie...
bunny_hop.gif (9590 octets)bunny_1.gif (3960 octets)bunny_1.gif (3960 octets)bunny_1.gif (3960 octets)
De petites randonnées pour la santé...

TEDDY4.gif (4129 octets)

Du plein air et du sport pour te garder en forme!
bird4.gif (3900 octets) bird4.gif (3900 octets) bird4.gif (3900 octets)

Un petit voyage...

DAISYANI.gif (4875 octets)

Un nouvel amour peut-être...

bunnyhop.gif (4074 octets) bunnyhop.gif (4074 octets) bunnyhop.gif (4074 octets)

Ou des nouveaux amis...

gre6.gif (12744 octets) gre6.gif (12744 octets)
Beaucoup de plaisir...

FLOW1.gif (1030 octets)
Et du soleil tous les jours!
dflow.gif (1990 octets) dflow.gif (1990 octets) dflow.gif (1990 octets) dflow.gif (1990 octets) dflow.gif (1990 octets) dflow.gif (1990 octets)

http://www.chezmaya.com/cartes4/ete.htm

vendredi 8 juin 2007

Quelques phrases de Marcel Pagnol.


"Vieillir, c'est quand on dit "Tu" à tout le monde, et que tout le monde nous dit "Vous."

"Il faut se méfier des ingénieurs: ça commence avec la machine à coudre et cela finit par la bombe atomique."

D'autres pensées: http://membres.lycos.fr/penseedujour/

Marcel Pagnol: http://www.marcel-pagnol.com/




Yves Montand et Pagnol.

jeudi 7 juin 2007





La valeur des gens.

On peut facilement deviner la valeur de quelqu'un en regardant comment il traite les personnes dont il n'a pas besoin.

~James D. Miles~

mercredi 6 juin 2007

Se despide un genio.




“Se despide un genio”



Gabriel García Márquez se ha retirado de la vida pública por razones de salud: cáncer linfático. Ahora, parece, que es cada vez más grave. Ha enviado una carta de despedida a sus amigos, y gracias a Internet está siendo difundida.

Les recomiendo su lectura porque es verdaderamente conmovedor este corto texto escrito por uno de los Latinoamericanos más brillantes de los últimos tiempos.




“Si por un instante Dios se olvidara de que soy una marioneta de trapo y me regalara un trozo de vida, aprovecharía ese tiempo lo más que pudiera”.

Posiblemente no diría todo lo que pienso, pero en definitiva pensaría todo lo que digo.

Daría valor a las cosas, no por lo que valen, sino por lo que significan.

Dormiría poco, soñaría más, entiendo que por cada minuto que cerramos los ojos, perdemos sesenta segundos de luz.
Andaría cuando los demás se detienen, despertaría cuando los demás duermen.

Si Dios me obsequiara un trozo de vida, vestiría sencillo, me tiraría de bruces al sol, dejando descubierto, no solamente mi cuerpo, sino mi alma.

A los hombres les probaría cuán equivocados están al pensar que dejan de enamorarse cuando envejecen, sin saber que envejecen cuando dejan de enamorarse!

A un niño le daría alas, pero le dejaría que él solo aprendiese a volar.

A los viejos les enseñaría que la muerte no llega con la vejez, sino con el olvido.

Tantas cosas he aprendido de ustedes, los hombres... He aprendido que todo el mundo quiere vivir en la cima de la montaña, sin saber que la verdadera felicidad está en la forma de subir la escarpada.

He aprendido que cuando un recién nacido aprieta con su pequeño puño, por primera vez, el dedo de su padre, lo tiene atrapado por siempre.

He aprendido que un hombre sólo tiene derecho a mirar a otro hacia abajo, cuando ha de ayudarle a levantarse.

Son tantas cosas las que he podido aprender de ustedes, pero realmente de mucho no habrán de servir, porque cuando me guarden dentro de esa maleta, infelizmente me estaré muriendo.

Siempre di lo que sientes y haz lo que piensas.

Si supiera que hoy fuera la última vez que te voy a ver dormir, te abrazaría fuertemente y rezaría al Señor para poder ser el guardián de tu alma.

Si supiera que estos son los últimos minutos que te veo diría “te quiero” y no asumiría, tontamente, que ya lo sabes.

Siempre hay un mañana y la vida nos da otra oportunidad para hacer las cosas bien, pero por si me equivoco y hoy es todo lo que nos queda, me gustaría decirte cuanto te quiero, que nunca te olvidaré.

El mañana no le está asegurado a nadie, joven o viejo. Hoy puede ser la última vez que veas a los que amas. Por eso no esperes más, hazlo hoy, ya que si el mañana nunca llega, seguramente lamentarás el día que no tomaste tiempo para una sonrisa, un abrazo, un beso y que estuviste muy ocupado para concederles un último deseo.

Mantén a los que amas cerca de ti, diles al oído lo mucho que los necesitas, quiérelos y trátalos bien, toma tiempo para decirles “lo siento”, “perdóname”, “por favor”, “gracias” y todas las palabras de amor que conoces.

Nadie te recordará por tus pensamientos secretos. Pide al Señor la fuerza y sabiduría para expresarlos. Demuestra a tus amigos y seres queridos cuanto te importan.”

dimanche 3 juin 2007

Quelques pensées.

«L'art est un mensonge qui nous permet de dévoiler la vérité.» Pablo Picasso

"Il y a des personnes qui nous parlent mais nous ne les écoutons même pas; il y a des personnes qui nous blessent sans laisser de cicatrice. Mais il y a des personnes qui ne font qu'apparaître dans nos vies et nous marquent pour toujours" Cecilia Meireles.

Le monde est un livre, ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page. Saint Augustin.


Les TICE.